1. *L'incroyable destin d'Harold Crick*

Même si on adressera une lettre d’insultes aux personnes responsables de la traduction du titre original du film (Stranger than fiction), ce film est vraiment bien fichu avec des acteurs (Will Ferrell, Maggie Gyllenhall, Emma Thompson et Dustin Hoffman notamment), des absurdités dont je suis toujours assez friand (un professeur de littérature cumule cette fonction avec un poste de maître nageur sans que ça ne gêne qui que ce soit) et un scénario qui tient la durée du film quoiqu’on puisse en douter a priori (un homme entend la voix d’une narratrice qui commente sa vie et lui annonce sa mort éminente).

2. *Le Grand Appartement*

Un match “Joyeux bordel” contre “Réalisme économique sur le marché de l’immobilier parisien” un peu foutraque, mais joli, souvent drôle, et avec Mathieu Amalric, toujours impressionant.

3. *Brick*

Un scénario hyper-classique d’embrouilles dans un trafic de drogues mais transposé dans un contexte lycéen. La maman qui sert des cookies à son baron de la drogue de rejeton, ça donne quelques moments drôlatiques dans une atmosphère glaciale de province américaine dépeuplée.

4. *The Foutain*

Pseudo 2001, l’odyssée de l’espace décomposé en 3 temps et centré sur le biblique arbre de la vie (plutôt que l’arbre de la connaissance de 2001), une histoire convaincante mais ternie par des trips psycho-zéno-futuristes du réalisateur, qui m’a perdu par moments…