OK, on est déjà en février, mais faut bien trouver le temps de compiler les brouillons. C’est chose faite pour décembre.

Les 5 étoiles

The Black Keys - *El Camino*

Malgré deux ou trois titres un rien faiblard (surtout en seconde partie d’album : Sister ou Nova Baby entre autres), les Black Keys restent malgré tout le groupe le plus cool des dernières années. Lonely Boy (et le clip qui va avec) ou Little Black Submarines en témoignent de façon convaincante.

Atlas Sound - *Parallax*

Dans la même veine que Deerhunter, Bradford Cox en version solo continue dans une veine similaire, avec peut-être un peu moins d’électricité. Le titre d’ouverture, The Shakes est à la fois pop et sophistiqué, classe.

Fleet Foxes - *Helplessness Blues*

[Nos chouchous de 2008](222] sont revenus cette année avec un album dans la lignée directe de [son aîné->213). Du solide, donc, même si, l’effet de (bonne) surprise n’étant plus là, l’enthousiasme n’est pas le même que pour le premier opus. Attendons le suivant pour voir ce que Robin Pecknold et ses sbires ont encore dans le ventre. Dommage que Willy DeVille soit mort (attention, blague élaborée à venir), j’aurais aimé un duo Pecknold & Willy différent des Strokes.

Kurt Vile - *Smoke Ring For My Halo*

On avait beaucoup aimé Jesus Fever il y a de nombreux mois. L’album est dans la ligne directe de ce single et ne déçoit pas. Du classique, mais superbement exécuté.

Les 4 étoiles

Bon Iver - *Bon Iver*

Bon, c’est pas mal hein. D’ailleurs [tout le monde le dit](984]. N’empêche que c’est trop travaillé, trop laborieux (au sens noble) pour s’y attacher complètement. Laurent Voulzy n’y verrait pas [un truc qui lui colle encore au coeur et au corps->http://www.youtube.com/watch?v=n9cOf8Qv8ts).

Powersolo - *Buzz Human*

Déjà vus dans nos contrées [ici](950] ou [là->638), Powersolo poursuit sa route dans la veine garage cradingue. On sent que les Scandinaves s’amusent en jouant, ce qui est bien, mais Buzz Human est beaucoup trop long pour qu’on reste accroché sur toute la durée du disque. Bien cool malgré tout.

Beat Mark - *Howls of Joy*

La bonne surprise française du mois. Une variété de tons toujours convaincants et quelques tubes en puissance. Écouter Breeezing ! pour s’en convaincre.

Surfer Blood - *Tarot Classics EP*

Le chanteur de Surfer Blood a une voix vraiment particulière. Ça doit être du “ça passe ou ça casse”. Chez moi ça passe, et les chansons sont bien donc c’est cool.

Les 3 étoiles

Jeff The Brotherhood - *We Are The Champions*

On n’a pas là des génies de la subtilité (même si certains morceaux sont quand même pas mal fichus), mais on tient là des cousins de Weezer pour faire la cassette parfaite pour faire de la bagnole. Du punk-rock légèrement ado, un plaisir coupable à apprécier comme il se doit.

The Mary Onettes - *Islands*

On a dû écouter les Smiths par ici. Alors on tente de faire un peu les Smiths des années 2000. Sans avoir à en rougir. On en parle [ici](976] et on le fait écouter [là->972).

Grand Ole Party - *Under Our Skin*

Dee Dee en mode pré-Dum Dum. Moins immédiat, moins percutant, mais un album bien ficelé malgré tout. À découvrir.

Stevie Jackson - *(I Can't Get No) Stevie Jackson*

Le Belle & Sebastian en échappée solitaire dans des titres pop coolos sans être flamboyants. Il sera sûrement repris avant la flamme rouge par le peloton. Le titre de l’album est malgré tout très drôle, on lui en saura gré.

Les 2 étoiles

Yuck - *Yuck*

Malgré une pochette hideuse, bonne pioche de noisy pop.

Bonnie Prince Billy - *Wolfroy Goes to Town*

C’est gentil mais c’est long et c’est monotone.

Lana Del Rey - *Video Games EP*

Le buzz autour de la chanteuse pour un simple single, Video Games, avait titillé ma curiosité. C’est vrai qu’il est pas mal comme single mais c’est un peu juste pour crier à la révélation de l’année. On écoutera peut-être l’album quand on aura un peu de temps.

Youth Lagoon - *Year Of Hibernation*

De jolies mélodies mais enrobées de trop d’effets et d’électronique pour s’y attacher vraiment.

Les 1 étoile

The Pains Of Being Pure At Heart - *Belong*

Quelques bons trucs mais bien trop sirupeux de manière générale, la voix toute en murmures saoule assez rapidement. Se souvenir du conseil que Radiohead a donné dans Pablo Honey : Stop Whispering.

MANSFIELD. TYA - *Nyx*

Difficilement supportable : trop ambitieux, trop de voix/percu, pas assez d’instruments. Si des paroles comme “Et le bronzage de tes fesses dessine un coeur vulgaire mais beau (comme notre amour)” ne vous rebutent pas, tentez-l’écoute. Dans le cas contraire (le mien), laissez tomber.

Esmerine - *La Lechuza*

Le mec de [Bon pour les oreilles](http://www.bonpourlesoreilles.net/] me fait parfois découvrir de superbes groupes (le dernier récent étant Other Lives, diffusé depuis sur [le podcast #01->924)). D’autres fois, non. On est là dans la 2ème catégorie. Tant pis.

Super Heavy - *Super Heavy*

Mick Jagger a créé ce “super”-groupe. Une question : “pourquoi ?”. Horrible.

La synthèse

Réalisée avec Sortmash.

  • The Black Keys

    El Camino

  • Atlas Sound

    Parallax

  • Fleet Foxes

    Helplessness Blues

  • Kurt Vile

    Smoke Ring For My Halo

  • Bon Iver

    Bon Iver

  • Powersolo

    Buzz Human

  • Beat Mark

    Howls of Joy

  • Surfer Blood

    Tarot Classics EP

  • Jeff The Brotherhood

    We Are The Champions

  • The Mary Onettes

    Islands

  • Grand Ole Party

    Under Our Skin

  • Stevie Jackson

    (I Can't Get No) Stevie Jackson

  • Yuck

    Yuck

  • Bonnie Prince Billy

    Wolfroy Goes to Town

  • Lana Del Rey

    Video Games EP

  • Youth Lagoon

    Year Of Hibernation

  • The Pains Of Being Pure At Heart

    Belong

  • MANSFIELD. TYA

    Nyx

  • Esmerine

    La Lechuza

  • Super Heavy

    Super Heavy