La dernière compile commence à dater alors on relance la machine1. Pis façon All-Star-Game, on a choisi l’ordre des titres à partir d’un pot commun des choix de la Conférence Est (celle de Dirty), et de la Conférence Ouest (celle de Joe). C’est sans doute en faire trop, mais c’est rigolo. La retranscription de la draft suit.

Écouter sur Spotify

Tracklist

  1. Phoebe Bridgers - I Know The End
  2. The Notwist - Where You Find Me
  3. Ohmme - 3 2 4 3
  4. Kurt Vile & John Prine - How Lucky
  5. Country Westerns - Anytime
  6. The Growlers - Try Hard Fool
  7. Grethe Agatz - Ekkoleg
  8. Guy Jamet & Anne Marie - Dadidou
  9. Orelsan - Plus rien ne m'étonne
  10. Trace Mountains - Lost in the Country
  11. Jeanette - ¿Qué le han hecho a mi canción, mamá?
  12. Johnny Cash - The Mercy Seat
  13. Grandaddy - Miner At The Dial-a-View - Piano Version
  14. Lomelda - Hannah Sun
  15. Crystal Stilts - Nature Noir
  16. Goat Girl - Badibaba
  17. Shadowy Men On A Shadowy Planet - Having An Average Weekend

Draft

— Joe : je propose de commencer par Phoebe Bridgers qui est l’antithèse de Having An Average Weekend ! Et du coup, on finit par Having… Comme ça, on peut louper le début et la fin de la compile, c’est pas grave !
— Dirty : Et commencer une playlist par un titre qui s’appelle I Know The End, ça ne manque pas de panache. Je mets the Notwist en 2.
— Je vois que le réalisme allemand a encore frappé ! Je mets Ohmme en 3 (j’avais le choix entre 3, 2, 4 ou 3…)
— Après beaucoup de chants un peu froids ou assistés par des instruments électros, je crois qu’il est temps d’apporter une touche de sensibilité à fleur de peau. Kurt Vile & John Prine sont numéro 4.
— Auquel cas, l’enchainement est évident : on sort les guitares et on arrive au premier vrai temps fort de la playlist. En 5, Anytime de Country Westerns.
— The Growlers sont le numéro 6. On relance sur le temps fort, afin de finir d’accrocher l’auditeur avant de pouvoir ouvrir la porte à d’autres directions.
— La facilité en 7 : Ekkoleg, vu que c’était déjà l’enchainement sur mon brouillon et que ça passe crème ! Comme ça, on capte l’auditoire des moins de 6 ans !
— Obligé de mettre Dadidou en 8. On ne peut pas disperser les chansons légères ou alors on décontenance 2 fois au lieu d’1.
— La suite logique, c’est Orelsan… Comme ça, on a passé le quota de chansons françaises et on entame tranquillos la 2ème partie de playlist !
— Et ça relance sur de l’indé avec Trace Mountains…
— C’est le moment de sortir la grosse artillerie : Jeanette !
— Il faut un faux départ upbeat pour repartir vers les titres un peu plus mellow qui nous restent. L’intro trompeuse de Cash va assurer la transition vers le mélancolique.
— Du mélancolique ? Bim, Jason Lytle is comin here !
— Lomelda enchaîne sur la corde sensible.
— The end is near ! Pour une escalade en pente douce vers le sommet de la fin de playlist, c’est le moment de Crystal Stilts !
— Si je dis pas de connerie, il reste donc Badibaba par élimination. Puis la fin décidée dès le début.
— Yep. Je trouve que badibaba est parfait avant un weekend moyennasse !

  1. Oui, encore !