Déjà au niveau zéro de la crédibilité pour cause de dopage généralisé, les cyclistes viennent faire chier les rockers ! Pour preuve, la tournée française de Wolf Parade se résume à deux dates : Paris et Roubaix. Le monde va mal !